A l’origine, c’était surtout dans les arts graphiques qu’on avait entendu parler d’images en deux dimensions, puis plus tard d’espace en trois dimensions.

Aujourd’hui, tout le monde parle de perspective en trois dimensions sans savoir exactement de quoi il retourne. En effet avec l’avancée des technologies, c’est une initiative qui séduit un grand nombre d’utilisateurs : société, pour promouvoir leur produit ou particulier pour se faire un nom à vitesse grand V.

Qu’est-ce que la perspective 3D ?

Pour le commun des mortels, il s’agit de percevoir des images en trois dimensions, c’est-à-dire en profondeur, en hauteur et en largeur. En termes plus techniques, c’est une technique informatique reposant sur la synthèse d’images en trois dimensions, les images sont produites en relief.

Cette méthode de Cadsign est surtout utilisée par les grands réalisateurs de renom pour produire des films à grand budget qui ont des séquences visuelles à très haute définition tel que Spielberg avec ses fameux dinosaures de Jurassic Park ou encore des films d’animations qui effleurent la réalité comme Avatar produit par James Cameron. Elle est également un outil crucial pour les architectes qui l’emploient pour réaliser des plans de construction en 3D qui permettent aux clients de se visualiser dans leur futur logis.

Les différentes options pour la perspective 3D

La 3D peut-être active, comme au cinéma, sinon active pour les utilisateurs à domicile. Pour la première, les images sont traitées par polarisation, mais conservent ses qualités en couleur. Les salles de cinéma et les parcs d’attraction ne jurent que par cette méthode et prônent une efficacité optimale. Avec la dernière technique, les images droite et gauche ne sont pas envoyées simultanément, mais en se succédant. Le port de lunettes 3D est à conseiller car la télé envoie un signal à celles-ci pour la transmission des images.